Histoire

Un Nom, une Histoire  

Mireille Bonnet était une jeune fille qui souffrait de mucoviscidose ; les soins exigés par sa maladie lui font fréquenter un Cabinet de Rééducation d’Enfants. Elle réalise en côtoyant des enfants lourdement handicapés dans quelle détresse peuvent être leurs parents qui n’ont aucun choix pour leur éducation ; en 1987 l’intégration des enfants polyhandicapés dans les crèches ou les écoles maternelles est très difficile et la seule solution éducative est celle d’un internat éloigné à Banyuls/Mer.
Mireille Bonnet partage son idée et ses rêves avec ses kinésithérapeutes : créer une « Maison » avec tous les parents, les bénévoles, les amis, dont le but serait d’accueillir chaleureusement les enfants en difficulté motrice, mentale ou sensorielle et de créer un lieu dynamique et ouvert où les enfants puissent partager ensemble, sans discrimination, l’éducation et les loisirs.

Mireille Bonnet  décède tragiquement de suites de sa maladie. Elle a alors  16 ans. L’idée ne disparaît pasFace à ce manque et aux besoins urgents de ces familles, des parents s’associent à des professionnels de toute catégorie et se regroupent en Association loi 1901, ils lui donnent le nom de Mireille Bonnet et s’attachent à chercher cette « Maison ».

Cette Maison  ouvre le 31 décembre 1989 par un inoubliable Réveillon d’Enfants, où enfants valides et handicapés passent une soirée et une nuit de fête.

Grâce à l’élan donné par un kinésithérapeute – Philippe  T – , des bénévoles se relaient pour s’occuper des enfants des autres, les nuits, en week-end, voilà que naît « Bébé-Hôtel ».

Le premier BEBE-HOTEL est créé, il est ouvert nuits, week-end et jours fériés, les seuls moments où les bénévoles qui en ont la responsabilité peuvent être disponibles.

Cette petite structure, très familiale et accueillante, rencontre un vif succès. L’association devient alors suffisamment solide pour envisager des emplois et une ouverture de la structure en semaine en plus du week-end, d’abord sur une Halte-Garderie TOUPIE, puis sur un Centre de Loisirs Maternel FLEUR BLEUE (renommé plus tard Els Ratulins).

Toujours préoccupée par l’avenir des enfants polyhandicapés, l’association parentale Mireille BONNET rassemble tous les partenaires institutionnels et les parents pour créer une structure spécialisée pour l’éducation de ces enfants-là. Le rejet de l’internat est massif chez les parents. C’est la création d’un Projet d’Etablissement, par l’intermédiaire de l’APF( Association des Paralysés de France) et de sa « filiale » HANDAS, qui sera donc envisagé. L’association met alors tout en oeuvre pour rédiger le « projet », rencontrer les mairies, trouver un terrain pour la construction, discuter avec les administrations locales et les Ministères pour l’obtention des agréments et des « lits ». Ce travail s’étale sur 5 ans et aboutit en 1996 à l’ouverture de l’Institut d’Education Motrice SYMPHONIE à Pollestres, structure d’accueil de jour pour enfants polyhandicapés de 3 à 20 ans, qui se double plus tard par une MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) pour jeunes adultes polyhandicapés.

Partager ceci :